Radio: Les pieds sur terre, France Culture

La radio c’est une histoire familiale, une fenêtre sur le monde qui a toujours été ouverte chez moi. J’ai se souvenir des repas du mercredi midi après l’école où les parents mettaient le jeu des milles francs/euros. Des souvenirs de soirées où, en fond, il y avait des programmes comme le téléphone sonne, les petits bateaux. Et en grandissant je me retrouve progressivement à reproduire le même schéma : préférer la voix à l’image.

L’image j’en ai bouffé, happé par cette information continue et cette illusion qu’a su créer la société avec internet et son modèle de consommation. Les chaînes d’infos en continu ont bien tourné dans mon petit studio durant mes premières années de fac et puis, peu à peu j’ai délaissé la TV pour la radio, l’audio. Pour être plus exacte ce n’est pas vraiment la radio en direct car quand sa moitié n’apprécie pas vraiment la radio qui parle on ne peut vraiment écouter ces stations dans la maison.

Heureusement les podcasts sont là, permettant de surcroît de moduler son écoute et d’organiser son planning. C’est donc comme cela que je m’organise pour écouter la radio et plus le temps passe et plus les diverses émissions que j’apprécie se retrouve au sein d’une même station France Culture.

En ce moment j’écoute beaucoup l’émission Les pieds sur terre, une demi-heure où l’on part à la rencontre des gens, tous sans exception, ils nous racontent leur histoire et nous, humains, nous suivons et apprenons avec eux.

J’aime cette émission car elle est sans artifice, il suffit juste d’une personne et d’un micro et la magie opère. Elle permet également de mettre en lumière des tranches de vie, des histoires bien éloignées de toutes ses paillettes qui caractérisent notre société actuelle. Nul besoin d’être connu, une star du foot qui vient dans notre pays pour 220 millions d’euros non. Ici la place est donnée aux gens, aux inconnus qui racontent une histoire, leur histoire, et qui aussitôt l’émission terminée redeviennent de parfaits inconnus. À la différence que ces inconnus redevenus inconnus auront peut-être permis à d’autres (inconnus eux aussi) de prendre conscience, d’apprendre, de devenir un peu plus humain.

Pour ceux que ça intéresse c’est par ici : France Culture - Les Pieds sur Terre