avatar Blogus Librus

Un blog libre, à publication sporadique

  • Solus, Ikey et Patreon

    Parlons bien, parlons Linux, parlons de Solus plus précisément. La nouvelle de la semaine pour la distribution c’est que son fondateur/dictateur Ikey Doherty a annoncé qu’il quittait son boulot chez Intel pour se consacrer à 100% dans le Solus Project.

    Beaucoup de questions peuvent émerger :

    • Comment va-t-il gagner sa vie ?
    • Solus devient-il commercial ?
    • Ok, c’est sympa mais qu’est-ce que ça me montre ?

  • Customiser son bashrc

    Un utilisateur Linux se doit, s’il souhaite comprendre et bidouiller son OS, de maîtriser un tant soit-peu la ligne de commande. Dans la plupart des distributions le shell installé de base est bash mais il en existe d’autres comme fish et zsh. Ce dernier est très populaire et permet d’étendre les fonctionnalités disponibles dans le terminal. On peut notamment citer la colorisation syntaxique (pratique pour voir si la commande est erronée ou non), un indicateur de statut git ou encore la possibilité de se balader dans les dossiers et fichiers intuitivement et l’affichage d’explications pour les commandes avec l’auto-complétion.
    Mais revenons à notre vénérable bash qui demande tout de même de le comprendre un minimum avant de penser à passer sous un autre shell.

  • Vous reprendrez bien un peu de Solus ?

    Ça faisait longtemps que je n’avais pas écrit sur la distribution Solus et pourtant ça bouge énormément chez eux. Les images sont toutes fraîches de quelques heures et Sous propose outre l’image principale avec Budgie et celle avec MATE une nouvelle image avec GNOME.

  • Conky, mpd et rubrique à vracs

    Aujourd’hui petit point vracs linuxien en perspective. En ce moment j’ai pas mal de projets sur le feu et c’est un réel plaisir d’avoir un OS qui fonctionne tranquillement pour prendre le temps de prendre le temps pour autre chose que réparer et maintenir son système.

  • Zsh et bidouilles

    La bidouille ça ne s’arrête jamais, et c’est parfois un exutoire, un moyen de pouvoir décompresser après une journée chargée. Mais c’est avant tout la possibilité de se construire un OS taillé sur mesure, où du moins un OS adapté pour l’usage qu’on souhaite en faire.

    Notons également que la bidouille c’est bien mais qu’il fut un temps linuxien fort lointains où la bidouille faisait fréquemment tout planter bien comme il faut, sans moyen de récupérer ses données. Au hasard : une rapide installation d’une Lubuntu en 2006 faisait, si bien naturellement on était un jeune homme pressé, un formatage complet de votre disque dur, y compris les partitions non-vides…

    Ce qui m’intéresse aujourd’hui c’est de parler ligne de commande, de parler interprétateur et d’éditeur de texte. De parler barbe quoi, enfin barbe naissante vu mon piètre niveau.

  • CVE pour tous chez Solus

    Encore un billet sur cette distribution oui je sais, mais que voulez-vous chaque jour la distribution me surprend dans son évolution et c’est un vrai bonheur à utiliser. De plus je trouve intéressant de détailler ce qui me plaît dans cette distribution et de parler du rapport à l’utilisateur que souhaite Solus ainsi que le rapport que j’ai, en tant qu’utilisateur, avec le projet.

  • Wallabag et Lighttpd

    Le raspberry se porte bien, il tourne sagement posé sur mon bureau. Il se fait discret mais fonctionne à merveille je suis vraiment content de cet achat.

    Un des services que j’utilise le plus est Wallabag, c’est un service similaire à Pocket, permettant de sauvegarder le contenu de pages web pour y avoir accès par la suite. J’utilise Wallabag depuis quelques années maintenant et après des mois avec Framabag j’ai enfin décidé de sauter le pas et d’héberger ma propre instance sur mon Pi. Non sans mal bien naturellement, c’est toujours comme ça avec moi je ne prends pas le temps de bien m’informer au préalable et du coup je dois m’y reprendre à plusieurs fois pour avoir quelque-chose qui fonctionne. Mais quand au final je me retrouve avec la page d’accueil et que tout fonctionne j’ai la banane, j’en ai bavé mais c’est pour la bonne cause.

    Maintenant que ça tourne bien je publie mes notes prises pendant l’installation, si jamais ça peut aider.

  • Le conte de deux cités (linuxiennes)

    Charles Dickens n’y a sûrement jamais pensé mais c’est bien le titre d’un de ses romans que j’utilise aujourd’hui pour parler d’histoire linuxienne. La prose sera moins travaillée, l’histoire sûrement moins rythmée mais bon…

    Cette réflexion m’est venue en faisant récemment le point sur mon utilisation de Linux. Je ne suis pas un utilisateur exigeant et du moment que je puisse surfer, écouter de la musique, écrire, jouer voir parfois bidouiller je suis content. Alors quelle distribution me correspondrait et me permettrait d’utiliser mon OS comme je l’entends ?

  • Solus sort en version 1.2.1 et MATE arrive !

    Hier Solus est sortie en version 1.2.1, c’est l’occasion pour moi de faire un point sur cette distribution que j’utilise maintenant depuis plusieurs mois comme OS principal et plus précisément sur cette nouvelle image disponible pour les utilisateurs.

    Avec cette nouvelle version deux images ISO sont disponibles :
    - La principale, avec l’environnement maison Budgie. L’image fait 1,1GO - Une nouvelle ISO avec un DE plus léger en la personne de MATE. L’image fait ~970MO.

  • Chakra, Plasma serait-il enfin mature ?

    Ça faisait un petit moment que je n’avais pas été voir du côté des distributions embarquant KDE, Plasma ou le nom que vous voulez. Bref ça faisait longtemps que je n’avais pas testé ce DE et si mes souvenirs sont bons la dernière fois c’était en février/mars 2016 et KDE n’était mas encore très mature. Beaucoup de bugs, les logiciels n’étaient qu’une poignée à être porté vers QT5 alors que vaut cet environnement en ce mois d’octobre 2016 ?