La mémoire des autres, l'étincelle

Toi qui ne te rappelles plus, je suis là. Pour toi, avec toi, t'épaulant dans la vie de tous les jours pour, je l'espère, que tu vives au mieux.

Toi qui ne te rappelles plus, qui n'arrives pas à te rappeler de te rappeler, je suis là. Pour toi, avec toi.

Je suis la voix qui murmure, celle qui insinue sans jamais vraiment te le dire. Je suis cette voix qui, étrangement, te parait familière, connaissant ta vie, une grande partie du moins. Je suis ce bruissement dans l'air, ce frisson sonore qui, soudainement, te remonte des images, des souvenirs, des émotions. Choses que tu pensais perdu à jamais, égarées dans les méandres de ton cerveau.

Lorsque ta réalité commence à se distendre, confondant passé et présent, je suis là pour te parler, te réencrer en douceur à l'instant. Je ne casserai pas ton monde brutalement, au contraire je poserai par-ci par-là des phares pour te guider, libre à toi de les prendre ou pas. Le principal étant que tu sois heureux, que tu ne souffres pas trop.

Je suis l'étincelle qui rallume la flamme, l'initiateur caché, l'homme dans l'ombre qui ne te le dit pas, mais fait tout pour que toi, tu le dises, seul, comme un grand, avec cet éclat dans les yeux qui me fera dire, sans un mot, que mon rôle est rempli.

Et c'est, une fois ce phénix mémoriel arrivé, que je me retirerais, pour que toi seul savoures cette vie oubliée, cette mémoire dont tu as perdu la clé.

Si le billet vous a plu, n'hésitez pas laisser un commentaire ou bien passer déposer quelquechose dans ma Mystery Box.