Atom, un éditeur qui a plusieurs jobs

Github est un nom connu dans le monde de l’informatique, premièred plateforme communautaire de code, les gars de l’octocat sont également les devs principaux de Jekyll, un générateur de site statique écrit en Ruby, et d’Atom, un éditeur de texte survitaminé qui se veut « hackable pour le XXIe siècle ».

Depuis des années, j’utilisais Gedit comme éditeur principal pour de petits fichiers txt, des notes, mais avec le devellopement de mon petit blog sous Hugo j’ai rapidement du mettre le nez dans du code HTML, du CSS, du GO et tout cela en faisant tourner le serveur de build du générateur pour afficher les changement en temps réels dans mon navigateur. J’aurai pu utiliser Jekyll, sûrement le plus connu des SSG mais malgré ses qualités et sa grande communauté je ne m’y retrouve pas dedans, je prefère utiliser quelquechose de plus facile à mettre en place. Hugo c’est un fichier binaire, déjà compiler et zou c’est parti !

Les éditeurs de textes « basiques » montrent rapidement leurs limites car ils sont étudiés pour être monotâches. Il n’est en effet pas possible de faire plusieurs choses depuis l’éditeurs comme par exemple modifier un fichier puis créer un commit ajoutant les modifications de ce dernier au dépot git du projet ou encore d’avoir une toolbar pour le markdown et de régler les problèmes de syntaxes et de mise en page à la sauvegarde.

Peut-être que vim en est capable, mais il me parait bien trop complexe à utiliser.

Atom Logo

L’installation d’Atom sur mon PC part de ce point, un manque de fonctionnalités me permettant de quitter le moins possible mon éditeur. La possibilité de pouvoir scindé l’interface graphique en deux pour avoir deux fichiers côte-à-côte pendant l’édition est génial, surtout quand on s’occupe d’un fichier HTML pour avoir la feuille de style sous la main.

L’éditeur de Github évolue rapidement et a surtout un atout assez important : Sons sytème de plugins/thèmes.

Je l’utilise désormais quotidiennement pour le devellopement du blog, que ce soit pour la modification du code du thème ou l’écriture des billets en markdown. Avec quelques plugins ajoutant des fonctionnalités intéressante l’éditeur devient rapidement un incontournable.

Actuellement Atom est installé chez moi avec les plugins suivants:

Du coup pour le blog c’est vraiment sympa de tout pouvoir faire depuis une seule fenêtre pour l’édition, la possibilité de scinder l’écran en deux est vraiment utile, la colorisation syntaxique également car permettant de relever facilement des erreurs (corrigeables grâce à des plugins linters si on souhaite pousser la chose encore plus loin.). Pour le moment je suis conquis et ça redonne un petit coup de fouet à la passion de l’écriture, qui depuis quelques jours avait du mal à trouver un temps pour s’épanouir chez moi.

Au final, Atom est un éditeur survitaminé, modulable à un grand nombre d’utilisation/manière de travailler. Il peut s’avérer un poil lourd par moments mais le gain de temps et de productivité qu’il prodigue efface facilement les défauts qu’on pourrait lui trouver. r. r.