avatar Blogus Librus

Un blog libre, à publication sporadique

  • Installer Nextcloud sur son Raspberry

    Il y a quelques temps j’avais évoqué ici mon acquisition d’un raspberry pi 3 pour me faire un petit serveur @home. Depuis le début j’utilisai la distribution DietPi, basée sur Raspbian avec pleins d’améliorations et des logiciels pré-configurés installables en quelques clics. Le serveur tournait parfaitement, sans avoir besoin de bidouiller la bête. Mais c’est lors d’un banal renouvellement de certificats letsencrypt que les ennuis ont commencé.

    L’outils Dietpi-Letsencrypt m’indiqua qu’aucun serveur web n’était configuré sur la machine. J’essaie de passer de Lighttpd à Nginx, toujours le même message d’erreur. Une réinstallation n’a rien changé alors il a fallu tourner la page, revenir à du Raspbian pure pour tout faire comme un grand à la main, mieux comprendre les rouages. Voici donc les quelques notes prises pendant cette aventure.

  • Wallabag et Lighttpd

    Le raspberry se porte bien, il tourne sagement posé sur mon bureau. Il se fait discret mais fonctionne à merveille je suis vraiment content de cet achat.

    Un des services que j’utilise le plus est Wallabag, c’est un service similaire à Pocket, permettant de sauvegarder le contenu de pages web pour y avoir accès par la suite. J’utilise Wallabag depuis quelques années maintenant et après des mois avec Framabag j’ai enfin décidé de sauter le pas et d’héberger ma propre instance sur mon Pi. Non sans mal bien naturellement, c’est toujours comme ça avec moi je ne prends pas le temps de bien m’informer au préalable et du coup je dois m’y reprendre à plusieurs fois pour avoir quelque-chose qui fonctionne. Mais quand au final je me retrouve avec la page d’accueil et que tout fonctionne j’ai la banane, j’en ai bavé mais c’est pour la bonne cause.

    Maintenant que ça tourne bien je publie mes notes prises pendant l’installation, si jamais ça peut aider.

  • DietPi et la framboise au régime gagnant

    Yunohost ça envoie, ça facilite grandement la maintenance et l’installation d’un serveur@home. Mais, car il y a toujours un mais, il est également intéressant d’aller mettre les mains dans son système pour construire de soi-même son serveur.

    C’est ce que j’ai voulu faire en installant DietPi sur mon Raspberry Pi 3 et je n’ai vraiment pas été déçu tant la distribution est intelligente et pratique.

    Diet Pi

  • YunoHost You No Simple

    J’en ai bavé

    Je pense que si j’avais été honnête avec moi c’est par comme cela que j’aurais dû appeler mon instance YunoHost. Car oui j’en ai bavé, oui j’y ai passé du temps et oui je suis content de l’avoir fait et que maintenant tout roule (pour le moment).

    Mon dernier billet parlait du Raspberry en général et de l’installation de Rasbian sur celui-ci. Aujourd’hui je vais vous détailler le périple de l’installation de YunoHost sur mon valeureux Pi.

  • Balbutiements et Framboise

    Rien ne vaut quelques jours de vacances pour se détendre et s’atteler à des projets trop longtemps mis de côté. L’un d’entre était l’auto-hébergement pour mes services cloud. C’est donc avec une grande excitation que je me suis empressé de commander un Rasperry Pi 3 pour le recevoir juste avant ces quelques jours de repos.